Vers une coopérative de marins ?

Posted on 19 novembre 2011

0


On a annoncé le 16 novembre 2011 que le tribunal de commerce de Paris avait décidé de maintenir jusqu’à fin janvier les traversées entre la France et l’Angleterre de la compagnie SeaFrance qui est en liquidation judiciaire.

Les élus CFDT souhaitent la transformation de la compagnie en Scop (société coopérative  ouvrière et participative), et dans ce cas ce seraient les travailleurs qui en deviendraient propriétaires. Pour l’instant, le problème qu’ils rencontrent est la difficulté de rassembler 20 millions d’euros d’ici la mi-décembre pour lancer la coopérative. Auront-ils l’appui, qui serait logique, des pouvoirs publics  ? Pas sûr, car on se trouve ici face aux règlements européens qui interdisent les aides publiques nationales pour des raisons de concurrence (belle UE où les gouvernements n’ont plus le droit de soutenir leurs propres citoyens).

La solution de la Scop, outre qu’elle serait démocratique, serait plus favorable que la reprise par une société privée qui prévoyait de conserver seulement le quart des emplois.

Bonne chance  à ceux qui luttent pour créer leur Scop, suivant les paroles du secrétaire syndical Didier Capelle:

« Il faut se retrousser les manches. Et on va surtout veiller à se rapprocher maintenant des instances politiques, de la SNCF, de l’Etat, pour concrétiser le financement, pour nous aider à aboutir à la Scop. Pour l’instant, SeaFrance n’appartient pas encore aux marins et rien n’est gagné. C’est maintenant qu’il nous faut continuer et confirmer notre travail »

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/seafrance-peut-elle-encore-etre-sauvee_270906.html

Posted in: Articles