Monique Morelli chante Aragon

Posted on 7 janvier 2012

0


Monique Morelli (1923-1993) est une grande chanteuse des années 50 à 70. Née à Béthune, dans le Nord de la France, elle se rend à Paris où elle se lance dans la chanson à la fin des années 40. Elle s’illustre d’abord dans la veine réaliste, et chante Fréhel.  En 1958, accompagnée par son mari l’accordéoniste Lino Leonardi, qui met en musique de nombreux poèmes, elle commence à chanter Villon, Aragon, Carco, Mac Orlan, Rictus…  Elle ouvre le cabaret « Le Père Ubu », à Montmartre (fréquenté par Léo Ferré, Georges Brassens et Robert Doisneau), puis le cabaret « Au Temps Perdu » à Saint-Germain-des-Prés. En 1969, elle fait la première partie d’un spectacle de Georges Brassens.

Sa voix grave et profonde, au service d’une interprétation qui atteint parfois une grande intensité dramatique, fait naître l’émotion. Monique Morelli, qu’elle chante des textes de style populaire ou poétique, témoigne toujours généreusement de la réalité humaine, marquée par la souffrance et par l’effort pour la dépasser.

Je vous communique ici le magnifique « Maintenant que la jeunesse », un poème d’Aragon mis en musique par Lino Leonardi. Il m’est particulièrement adapté, mais même avant d’être concerné, je trouvais déjà que c’était une des plus belles chansons françaises. Vous partagerez peut-être ce point de vue.

Posted in: Articles