La part des anges de Ken Loach ou le whisky du peuple

Posted on 6 septembre 2012

0


Comme il fallait s’y attendre, le dernier film de Ken Loach est une réussite et procure des occasions et de réfléchir et de s’amuser.

 

Ces quatre jeunes issus des quartiers pauvres de Glasgow et qui se trouvent associés à la vente d’un whisky prestigieux montrent que les grands whiskies ne sont pas le monopole des Européens snobs et des riches Américains: belle leçon !

Le film commence dans une atmosphère de détresse: série de jeunes condamnés (recondamnés) à des travaux d’utilité publique sans issue ne les aidant pas à sortir de leur engrenage de pauvreté, de petits délits et de violence. Le héros, Robbie, qui n’est pas un ange (il a éborgné quelqu’un quand il était sous l’effet d’une drogue), vient d’avoir un enfant de la fille d’un propriétaire de boîtes de nuit qui veut lui démolir le portrait: harcelé par sa belle-famille il repeint des murs sous le contrôle d’Harry, un éducateur passionné de whisky.

Et c’est ici que le tournant du film a lieu. Le monde réservé du single malt, grâce à cet éducateur original, va s’ouvrir à un groupe de jeunes de banlieue. Robbie est d’emblée le meilleur. Dégustations à domicile, lectures approfondies vont rapidement en faire un spécialiste en Cragganmore et Lagavullin, qui va remporter un grand concours à Edimbourg. La porte est alors ouverte à la petite bande d’amis.

L’intrigue centrale du film peut alors se nouer autour de la vente d’un très ancien fût d’une distillerie disparue, pour laquelle on prévoit des enchères record. Quatre jeunes vont partir pour les Highlands pour, à défaut d’acheter le nectar avec un argent qu’ils n’ont pas, en siphonner une partie… Je passe sur les détails, mais l’opération  réussira partiellement grâce à un grand amateur croisé à Edimbourg, qui pour finir, permettra l’engagement du jeune héros dans une distillerie où il exercera le métier de ses rêves en étant capable de s’occuper de sa famille (alors que les trois autres retourneront à leur quartier).

 

Un instant on peut se demander si Ken Loach s’est converti aux valeurs blairistes: conversion des pauvres aux passe-temps des riches, débrouillardise d’un petit groupe espérant s’enrichir sans penser à leur classe, et même pour finir rédemption d’un seul qui monte des échelons alors que ses amis restent en rade.

Il y a certainement tout autre chose à y voir. D’abord l’appropriation par des gens du peuple d’un produit hautement symbolique des inégalités sociales, le whisky de marque, de plus millésimé. Le film proclame la fin de la monopolisation des produits de grande qualité par ceux qui ne les méritent que par l’argent: c’est culturellement très important (et peut valoir pour bien autre chose que le whisky, alors que les milieux populaires continuent d’être condamnés à la malbouffe américanisée !). Ensuite, on peut voir dans l’entreprise des jeunes une entreprise faite par procuration pour tous les membres du peuple. Le but sera d’ailleurs, outre d’en consommer soi-même, de vendre le précieux whisky à des riches qui ont amplement les moyens de payer. Enfin la scène finale n’est pas la consécration du succès d’un seul aux dépens de ses égaux: les au-revoir chaleureux montrent qu’il n’y a pas trahison de la classe d’origine. Celui qui a pu s’en sortir n’illustre pas les qualités d’une société capitaliste où les plus habiles parviennent à se sauver, il est le premier à s’extraire de la précarité en pratiquant le métier qu’il aime et en élevant une famille dans une certaine stabilité, il est ainsi la figure annonciatrice de ce qu’il faut établir pour tout le monde.

 

Et Ken Loach décrit les qualités d’audace, d’énergie, de créativité et d’humour qu’il faut aux classes marginalisées pour s’imposer aux riches, sans aucun complexe. Cette joyeuse créativité, qui manque souvent dans les luttes, devrait se manifester chaque fois qu’elle est possible. C’est un beau message du grand cinéaste britannique.

 

La part des anges: la conquête du whisky par et pour le peuple

horsdoeuvre.fr

 

 

 

 

 

 

 

Posted in: Articles