Les Atelières ont cessé leur activité

Posted on 9 mars 2015

0


Il y a une année, j’avais consacré deux posts à la création par des ex-salarié-e-s de Lejaby de la coopérative Les Atelières (https://lib54.wordpress.com/2014/03/18/les-atelieres-ex-lejaby-une-entreprise-cooperative-a-defendre/https://lib54.wordpress.com/2014/04/03/une-bonne-nouvelle-les-atelieres-continuent/). C’est une triste nouvelle qui nous est parvenue en février dernier. Cette coopérative a dû cesser son activité, suite à des difficultés financières.

Voici deux extraits de presse exposant la situation:

« La coopérative des Atelières, composée notamment d’ex-ouvrières de Lejaby, s’est déclarée en cessation de paiement, a-t-on appris lundi auprès de deux de ses co-fondatrices et associées, confirmant une information du Figaro.

Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), «les Atelières» a été créée en octobre 2012 et emploie environ une trentaine de salariés. Après avoir déjà frôlé la liquidation, l’entreprise qui confectionne de la lingerie haut de gamme, 100% fabrication française, avait récolté 657 150 euros lors d’une souscription «citoyenne» en mars 2014. »

http://www.liberation.fr/economie/2015/02/16/les-atelieres-deposent-le-bilan_1203584

« Le tribunal de commerce de Lyon a prononcé mardi la liquidation judiciaire de la coopérative des « Atelières », composée notamment d’ex-ouvrières de Lejaby, a annoncé sa présidente Muriel Pernin.
« Aujourd’hui la décision qui a été prise, c’est une liquidation judiciaire », a annoncé à la sortie de l’audience la présidente de la coopérative, érigée en symbole du « made in France » par Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, alors ministres du Redressement productif et de l’Economie sociale.
« Nous avons demandé à pouvoir rester dans l’entreprise jusqu’à demain soir ce qui nous a été accordé avec une certaine bienveillance », a ajouté Pernin. Le tribunal a ainsi consenti à ce que la coopérative puisse « terminer les commandes enregistrées », a-t-elle assuré aux journalistes précisant que des commandes avaient été passées dans la nuit.

Le 5 février, la coopérative, qui est installée depuis 2012 à Villeurbanne (Rhône), avait été déclarée en cessation de paiement. La crise russe, 70.000 euros d’impayés et de grosses baisses de commandes expliquent notamment les difficultés de l’entreprise, selon Pernin.
En outre, le client principal des Atelières, la Maison Lejaby, a fait fabriquer 6.500 pièces en 2014 contre 14.000 commandées. En 2014, « les Atelières » ont réalisé un chiffre d’affaires de 230.000 euros. Ses pertes sont estimées à quelque 800.000 euros, selon Pernin. »

http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/17/lejaby-cooperative-les-atelieres-liquidation-judiciaire-_n_6696284.html

Les Atelières ont donc échoué à poursuivre de manière collective les activités d’une entreprise privée défaillante. Cela prouve qu’une coopérative n’a pas le remède miracle face à des problèmes économiques.
Mais rien ne serait plus faux que d’en tirer un argument contre l’économie coopérative: les entreprises privées ont aussi des difficultés et déposent aussi leur bilan. Les raisons de l’échec des Atelières peuvent être multiples et un des extraits cités plus haut évoque des causes liées à la situation économique actuelle. Il est clair que si les clients manquent, une entreprise, quel que soit son statut, ne peut encaisser ce dont elle a besoin. Il est vrai qu’en visant le haut de gamme l’entreprise se mettait peut-être dans une position un peu plus fragile, rendant moins aisé le remplacement d’une clientèle par une autre. Mais de l’extérieur, sans suffisamment d’informations, il est impossible de se prononcer sur les choix des personnes associées.

On peut tout de même émettre deux remarques générales. Une première remarque: le secteur coopératif n’est pas aujourd’hui encouragé comme il devrait l’être. Si on veut le développer vraiment comme une alternative humainement et démocratiquement meilleure à l’économie privée, il faut mettre en place un système bancaire efficace voué exclusivement à l’expansion du secteur coopératif. Il faut aussi un soutien décidé de l’Etat par des commandes, des avantages fiscaux, un label. La France n’a pas assez fait dans ce domaine. Malgré les grandes proclamations des ministres Montebourg et Hamon. et alors que ces proclamations permettaient d’attendre un engagement fort de l’Etat, les Atelières n’ont pas été suffisamment soutenues (Muriel Pernin, présidente de la coopérative, déclarait: « Oui l’État m’a aidé. Mais je dis aussi qu’en faisant travailler pendant 25 mois 30 personnes, j’ai davantage apporté à l’État que l’État ne m’a apporté puisque c’est autant d’indemnités chômage qu’il n’a pas eu à verser. » (http://rmc.bfmtv.com/emission/cooperative-des-atelieres-la-fin-d-un-symbole-du-made-in-france-864120.html). Le gouvernement français actuel est un gouvernement libéral et c’est assurément seulement sur les entreprises privées qu’il compte. Une autre remarque porte sur le sens de l’expression « économie de marché ». D’après moi, une économie de marché est une économie non planifiée où il est dans la plupart des domaines possible de produire librement certains biens et de les offrir à des clients, ces clients étant à leur tour libres de les acquérir ou non. Elle n’implique pas que l’Etat s’abstienne de toute intervention, qu’il existe une concurrence parfaite et que toutes les entreprises soient seulement jugées selon leur rentabilité. Sans en arriver à l’extrémité d’une économie où l’on maintiendrait artificiellement en vie des entreprises non rentables et inutiles, ne pourrait-il pas être souhaitable dans certains cas, pour diverses raisons économiques et non économiques, de maintenir en tout cas temporairement en activité certaines entreprises ? Si l’on adoptait ce genre de pratique, il est fort probable que la coopérative Les Atelières n’autait pas été condamnée à la liquidation, et cela sans attenter en rien à l’économie de marché.

Les Atelières avaient beaucoup à apporter

Les Atelières avaient beaucoup à apporter


image: http://www.lesatelieres.fr/ouest-france-le-regard-franc-et-pose-de-carine-janin/

Posted in: Articles